OURAGAN CATÉGORIE 5 à La Folie Théâtre !

Publié le par REMY D'ARCANGELO

Mais quoi ? Qu'est-ce que c'est ?
Dans la nuit du 29 août 2005, la Nouvelle-Orléans est frappée par l'ouragan Katrina. La ville est évacuée en partie. Seul un hôtel français, "Le Muriel's", situé dans Le Vieux Carré, est resté ouvert.
Cette nuit-là, quatre individus vont se retrouver coincés dans cet établissement. Au plus fort de la tempête, ils vont se replonger dans les moments forts de leur existence. La violence de leurs sentiments va faire de cette nuit un moment sans pitié, dur, mais d'une incroyable promesse.

Mais quoi ? J'en pense quoi ?
Quand je vous dis que ce n'est pas que dans les grands théâtres qu'on trouve des pièces de qualité ! Ouragan Catégorie 5 de Nicolas Rocq en est bien la preuve et vaut vraiment le détour !
Le texte est percutant, parfois trash, s'attaque à des sujets très sensibles: alcoolisme, pédophilie, homosexualité, abandon et avortement en plein ouragan ! Oui ça fait beaucoup je vous l'accorde mais tout est traité avec intelligence et l'auteur réussit le pari d'ajouter de l'humour dans tout ça. Le dosage est parfait, on se surprend à rire après une scène très violente. Ce rire libérateur est nécessaire car on est totalement embarqué dans cette histoire. On entend dire souvent que lorsque la mort approche on voit défiler toute notre vie. C'est exactement ce qui se passe ici avec ces 4 personnages. On plonge dans les flashbacks malheureux de leur vie grâce à une mise en scène très réussie, remplie de trouvailles étonnantes, terriblement efficaces: je pense aux bouteilles d'eau qui coulent à flots. Ou encore le choix d'accompagner le tout divinement grâce à une musique live. 
La pièce commence dès l'entrée des spectateurs, on prend place avec les comédiens dans le bar de l'hôtel "Le Muriel's", tout commence plutôt sympathiquement et plus l'ouragan gronde, plus les tensions grimpent, l'ambiance s'assombrit, les sentiments se mélangent, les plombs sautent, la violence se pointe et les personnages sont mis à rude épreuve. Mais quoi ? Un huit-clos rudement bien mené !
Le jeu des comédiens est brillant. Tous très investis dans leur rôle, tantôt drôles, tantôt très touchants, ils mouillent la chemise dans tous les sens du terme ! C'est intense, ça crie, les larmes coulent... Mais quoi ? Ça joue quoi !
Un petit plus pour Candice Mechaly, qui a une palette d'émotions incroyable. Son jeu est pétillant, très sincère, son regard ne décroche pas une seconde, qu'elle soit en serveuse ou derrière son piano. C'est une belle performance. 
Vous l'aurez compris, voilà une très belle découverte à tous niveaux: texte, mise en scène et jeu  ! À encourager vivement ! Mais quoi ? Bravo l'équipe ! 

Mais quoi ? Où ? Quand ? Comment ?
Les jeudis, vendredis et samedis à 21h30 à La Folie Théâtre, jusqu'au 24 juin 2017.
Suivez les coulisses de la pièce sur la page Facebook officielle de la compagnie: Le Phare Bleu.

Le saviez-vous ?
Encore plus de "MAIS QUOI?" sur FacebookInstagramTwitter et Youtube !

Publié dans Théâtre

Commenter cet article