BERLIN KABARETT au Théâtre de Poche-Montparnasse !

Publié le par REMY D'ARCANGELO

Mais quoi ? Qu'est-ce que c'est ?
On est à Berlin, sous la République de Weimar, dans les premières années de la montée du nazisme. Kirsten dirige l’un des grands cabarets de la capitale allemande, qui vit à la fois dans la misère économique et sociale et dans la décadence des mœurs.  Elle mène la danse sans scrupule. Entourée de son fils, de son ex-amant auteur, d’un compositeur en vogue et de deux musiciens, elle nous entraine dans l’évocation d’une gloire passée.
Une traversée satirique et tragique de l’époque la plus sombre de l’Allemagne dans un contexte artistique où l’expressionnisme jette ses derniers feux.

© Victor Tonelli

Mais quoi ? J'en pense quoi ?
Des l'entrée dans la salle, nous voilà transportés ! Ambiance cabaret, service à table, musiciens en live. Le décor finit de nous plonger dans l'époque. Tout est détail ! On sent que chaque petit objet n'est pas là par hasard et a été minutieusement choisi et placé. L'ensemble est sublime ! J'avais déjà eu un joli coup de coeur sur la pièce "Renata" du même metteur en scène. Stephan Druet est ici toujours aussi délicat et précis. Sa mise en scène fourmille d'idées plus étonnantes les unes que les autres. Les artistes sont parfaitement mis en valeur, les costumes sont magnifiques. Mais quoi ? Quel plaisir ! C'est même un peu perturbant de prendre autant de plaisir sur un spectacle qui parle de nazis, de dénonciations, d'intolérances, de violences, de guerres. Il faut dire que le casting est idéal. Coup de coeur pour Sebastiàn Galeota ! Mais quoi ? Le talent ! Autant dans l'éxubérance que dans la sensibilité, jeu, danse, et chant, il nous transporte totalement. Regard franc, il ne lâche jamais, il donne tout dans ce rôle du fils homo détesté par sa mère. Ses duos avec Jacques Verzier sont très complices. Les voix sont puissantes.
Coup de chapeau également pour les musiciens pour leur précision et la parfaite partition ! Petit plus pour Simon Legendre au piano qui était très touchant dans le rôle de Fritz, jeune compositeur juif.
Ce spectacle va au-delà du simple fait de nous raconter cette époque tragique. Les tableaux s'enchaînent, des chansons tantôt joyeuses, tantôt militantes et d'autres moments plus graves, plus violents. Mais toujours cette envie de dire au public: vivez ! On ressort de la salle surpris par ce final inattendu, mais totalement conquis par le show. Même s'il pleuvait des cordes ce soir-là, les phrases suivantes résonnaient: Vive la liberté ! Vive le cabaret ! Mais quoi ? Bravo !

Mais quoi ? Où ? Quand ? Comment ?
C'est au Théâtre de Poche-Montparnasse, jusqu'au 15 Juillet 2018, du jeudi au samedi à 21h et le dimanche à 17h30.

Le saviez-vous ?
Encore plus de "MAIS QUOI?" sur FacebookInstagramTwitter et Youtube !

Publié dans Théâtre, Paris, Sortie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article