FERMÉ POUR CAUSE DE GUERRE au Théâtre de l'Épée de Bois !

Publié le par REMY D'ARCANGELO

Mais quoi ? Qu'est-ce que c'est ?
"Fermé pour cause de guerre" est un cri pour la paix, contre toute cette horreur actuelle de la haine et de la peur ...
Quelque part dans le monde, dans les Balkans peut-être, la guerre. Sisyphe, maçon devenu ramasseur de morts déterre une femme enceinte et muette. Il la conduit à l'hôpital le plus proche. Hôpital fantôme dans une ville fantôme où se terrent quelques survivants oubliés. Tous cloîtrés. Entre les mains d'une ombre de médecin invisible et d'une infirmière épuisée à qui il ne reste que des caisses de morphine pour soigner les douleurs et les cauchemars. Il s'agit donc de vivre dans la mort, non loin des cadavres et du silence absolu. Il s'agit de survivre...

Mais quoi ? J'en pense quoi ?
Je souhaite à tout le monde de se rendre un jour dans ce lieu sublime qu'est le Théâtre de l'Épée de Bois. La salle est habitée, le lieu est magique. Mais quoi ? La beauté ! Et quand on joue dans une salle aussi magnifique, la pièce se doit de l'être encore plus, pour sublimer le tout ! Pari réussi pour la compagnie "Le Temps Présent" avec cette pièce qui traite ce sujet délicat d'une subtile manière. En effet, parler de guerre, d'horreur, de haine et de peur, peut un peu rebuter les gens, mais c'était sans compter sur cette mise en scène talentueuse d'une esthétique rare pour une jeune compagnie. Une création lumière divine, une très belle bande sonore, des décors et costumes soignés. Mais quoi ? Bravo ! 
Le casting est idéal. Je me rends compte en ce moment de la difficulté des productions à trouver des comédiens qui se valent. Je veux dire par là que quand ils sont nombreux sur scène, il y en a toujours un voire malheureusement plusieurs à côté de la plaque. Ici, ce n'est pas le cas, il y a un vrai esprit de troupe. Les huit comédiens sont à fond dans leur personnage, tous d'une grande justesse. Mais quoi ? C'est un très beau travail !
La pièce nous rappelle bien malheureusement les horribles attentats dont le monde est victime. Mais malgré tout, on se surprend à rire quelquefois. Ce rire est nécessaire, libérateur. Ceci nous montre qu'il existe encore de l'humanité dans tout ce malheur et qu'il faut persister à dire "NON aux armes et OUI aux rêves !".

Mais quoi ? Où ? Quand ? Comment ?
Jusqu'au 4 juin 2017, le samedi à 16h et 20h30 et le dimanche à 16h au Théâtre de l'Épée de Bois de la Cartoucherie de Vincennes. 
Suivez le travail de la compagnie sur leur page Facebook officielle : "Le Temps Présent" !

Le saviez-vous ?
Encore plus de "MAIS QUOI?" sur FacebookInstagramTwitter et Youtube !

Publié dans Théâtre

Commenter cet article